Stérilisation tubaire

La stérilisation tubaire, également appelée ligature des trompes est un moyen de contraception définitif et irréversible. C'est une décision qui doit être mûrement réfléchie, pour cela un délai légal de 4 mois est obligatoire à partir de la date de la demande faite au chirurgien (loi du 4 juillet 2001).
La stérilisation tubaire consiste à oblitérer un segment de chacune des deux trompes, afin d'empêcher la rencontre du spermatozoïde et de l'ovocyte. Cette opération de stérilisation tubaire peut se pratiquer de diverses manières :

La voie abdominale et la voie vaginale sont anecdotiques

la stérilisation tubaire n'est pratiqué qu'associé à un autre geste plus complexe.

Par coelioscopie

Elle se fait sous anesthésie générale. Une camera numérique qui permet de repérer les trompes est introduite à travers une incision au niveau du nombril, et un second instrument par une incision au niveau des poils pubiens. Chaque trompe est alors liée par un clip en métal et en plastique, afin d'obturer le passage. L'intervention est prévue en ambulatoire (entrée le matin et sortie l'après-midi) mais peut nécessité une nuit supplémentaire. Un arrêt de travail d'une semaine est à prévoir.

Par hystéroscopie

Plus récente et plus simple. On obstrue l'orifice des trompes à l'aide d'implants au cours d'une hystéroscopie. Le geste est réalisé soit avec une courte anesthésie générale, soit sans anesthésie. L'intervention dure 15 minutes et la sortie est prévue au plus tard l'après-midi (30 minutes après le geste en l'absence d'anesthésie). Du tissu conjonctif se forme autour de ces ressorts et bouchent les trompes progressivement en trois mois (une contraception est indispensable pendant cette période). Les avantages de cette technique, sont l'absence de cicatrice et de douleur, l'efficacité identique aux clips, l'absence d'arrêt de travail, et la possibilité de réaliser le geste sans anesthésie et donc de ne rester que deux heures hospitalisée.